Prions ensemble

vendredi 26 mars 2021

Durant le Carême, nous sommes invités à convertir nos cœurs, à travers 4 axes :
le partage, le jeûne, le pardon et la prière.
Chaque vendredi, Florence et Philippe nous proposent de prendre un temps de prière personnelle ou en famille.

Aujourd’hui, vendredi 26 mars, comme depuis le début du carême, le verset "Qu’est-ce que l’homme" du psaume 8 guide notre cheminement. C’est une autre traduction qui est ici mise en avant et vient renouveler ces paroles devenues familières.

Chant : Pourquoi l’homme (Rimaud/Akepsimas/Studio SM)
Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

Dans le Vaucluse

Pourquoi le vent, pourquoi le vent,
S’il ne sème au hasard ?
Pourquoi la mer, pourquoi la mer,
Si ce n’est pour le sable ?
Pourquoi le feu, pourquoi le feu,
S´il ne prend aux broussailles ?
Et pourquoi l’homme...

Pourquoi le gel, pourquoi le gel,
S’il ne craque en avril ?
Pourquoi la nuit, pourquoi la nuit,
Si le jour ne s’y lève ?
Pourquoi la mort, pourquoi la mort,
Si la vie ne l’emporte ?
Et pourquoi l’homme...

Pourquoi le temps, pourquoi le temps,
S’il ne fait que passer ?
Pourquoi l’amour, pourquoi l’amour,
S’il ne va qu’à se perdre ?
Pourquoi l’oiseau, pourquoi l’oiseau,
S´il n’enchante les arbres ?
Et pourquoi l´homme...

Pourquoi le pain, pourquoi le pain,
S’il n´est jamais rompu ?
Pourquoi le sang, pourquoi le sang,
S’il n’emplit nulle coupe ?
Pourquoi le corps, pourquoi le corps,
S’il ne dit la parole ?Et pourquoi l’homme...

Nous vous proposons aujourd’hui de prier une nouvelle fois avec le psaume 8, mais en prenant une autre traduction.
Psaume 8 (traduction Alliance Biblique Universelle)

O Seigneur notre Maître, que ta gloire est grande sur toute la terre !

Ta majesté surpasse la majesté du ciel.
Mais c’est la voix des petits enfants que tu opposes
à tes adversaires, comme un rempart que tu dresses.
Elle est l’arme dont tu te sers pour faire taire tes ennemis.

Quand je vois le ciel, ton ouvrage,
la lune et les étoiles, que tu y as placées,
je me demande : l’être humain a-t-il tant d’importance pour que tu penses à lui ?
Un simple individu mérite-t-il vraiment que tu t’occupes de lui ?

Or tu l’as fait presque l’égal des anges,
tu le couronnes d’une gloire exceptionnelle.
Tu le fais régner sur tout ce que tu as créé,
tu as tout mis sous son autorité.

O Seigneur, notre Maître, que ta gloire est grande sur toute la terre.

Coucher de soleil

Intercession
Si j’ose aimer d’un amour qui ne réclame rien pour soi,
c’est grâce à toi, mon Dieu :
avant de me sentir pauvre j’étais riche de toi.

Si j’ose quitter le semblable pour rencontrer l’Inconnu,
c’est grâce à toi, mon Dieu :
avant de me sentir exposé j’étais rassuré par toi.

Si j’ose me confier à tes mains pour que toi, tu disposes de moi,
c’est grâce à toi, mon Dieu :
avant de me sentir dénudé ton Esprit m’habillait.

Si j’ose supporter la vue de la croix qui se dresse à mon horizon,
c’est grâce à toi, mon Dieu :
avant de me sentir mourir je serai accueilli.
(Christine EGGER)

Chant : Voici le temps où Dieu fait grâce (CFC/Robert/Bayard)
Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

Fleurs de Provence


Voici le temps où Dieu fait grâce,
la route est ouverte
qui conduit à Pâques.
Heureux ceux qui entendent
l’appel de l’Église :

Revenez au Seigneur votre Dieu,
Il vous rendra la Vie

Aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
il met loin de nous nos péchés.

Comme la tendresse du père pour ses fils,
la tendresse du Seigneur pour qui le craint !

Il sait de quoi nous sommes pétris,
il se souvient que nous sommes poussière.

L’amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent,
est de toujours à toujours.

Conclusion

Dieu de compassion,
nous te louons pour les multitudes
de femmes, d’hommes, de jeunes,
qui, à travers la terre,
cherchent à être témoins
de paix,
de réconciliation
de communion.
(frère Roger)


Vendredi 19 mars, prions avec saint Joseph, un homme juste.

Hymne : Dieu t’a choisi (Frié/Deiss/Studio SM)
Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

Dieu t’a choisi.
Que Dieu soit béni !
Fils de David,
Époux de Marie.
Entre tes mains,
le Christ enfant
a remis sa vie.

Homme d’espérance,
à toi vient la Promesse,
sur l’heure accomplie
quand tu reçois le Messie !

Homme de silence,
à toi vient la Parole,
la voix inouïe
du Verbe qui balbutie !

Tu te tiens dans l’ombre,
à toi vient la Lumière
du fond de la nuit
jusqu’à ton cœur ébloui !

Juste entre les justes
c’est toi vers qui la face
de la Vérité
lève un regard nouveau-né !

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (1, 16.18-21.24a)
Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : :
« Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.

Bref commentaire
Tous les extraits de l’écriture, aujourd’hui, montrent comment Dieu, au long des siècles, a voulu et garde son Alliance fidèle pour le salut des hommes. La promesse faite à Abraham s’accomplit en Jésus, grâce à Marie et Joseph : en fidèle obéissance, ils ont accueilli dans la foi l’incroyable mission que le Seigneur leur confiait.
Quelle que soit la demande qu’il adresse (…), ne craignons pas. Dieu nous rend capables de ce qu’il nous demande, et il attend notre confiance. Puisqu’il est Amour, puisqu’il ne sait qu’aimer et pardonner, à nous de répondre favorablement à la mission qu’il veut nous confier.
(Michèle CLAVIER, Chemin de Pâques 2021, éditions du Signe)

Intercession
Comme nous y invite le pape François, implorons l’intercession de saint Joseph pour nos vies.

JPEG - 142.6 ko
St Joseph instruisant Jésus - Sculpture de Raymond Dubois chez les soeurs Marianites du Mans

Joseph, tu as écouté l’Ange, envoyé de Dieu et tu as obéi à sa parole en confiance.
Apprends-nous à faire la volonté de Dieu et à nous engager au service de Dieu et de notre prochain dans l’espérance. Aide-nous à prendre du temps pour écouter le silence de Dieu.

Joseph, tu as aimé Marie d’un amour fort et respectueux du plan de Dieu sur elle.
Dans toutes nos relations, sois pour nous le modèle de l’amour désintéressé qui cherche avant tout le bonheur de l’être aimé.

Joseph, tu as suivi les préceptes de la Loi en donnant son nom à Jésus et en le présentant avec Marie au Temple.
Nous plaçons sous ta protection toutes nos familles. Aide-nous à être fidèles à notre vocation et à nos engagements au service de la croissance de notre monde.

Joseph, tu as quitté ton pays pour sauver Jésus de ceux qui voulaient le tuer.
Apprends-nous ce que veut dire être réfugié, persécuté, exilé. Donne-nous d’être proches de ceux qui ont dû tout quitter. Ouvre notre cœur à l’accueil de ceux qui souffrent.

Chant : Mon Père, je m’abandonne à toi (Communauté de l’Emmanuel/Léost)
Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

Mon Père, mon Père, je m’abandonne à toi,
Fais de moi ce qu’il te plaira.
Quoi que tu fasses, je te remercie.
Je suis prêt à tout, j’accepte tout.

Car tu es mon Père, je m’abandonne à toi,
Car tu es mon Père, je me confie en toi.

Mon Père, mon Père, en toi je me confie.
En tes mains je mets mon esprit
Je te le donne le cœur plein d’amour.
Je n’ai qu’un désir, t’appartenir.

Car tu es mon Père, je m’abandonne à toi,
Car tu es mon Père, je me confie en toi.

Conclusion
Seigneur, à l’aube des temps nouveaux,
tu as confié à saint Joseph
la garde des mystères du salut.
Accorde maintenant à ton Église, toujours soutenue par sa prière,
de veiller sur leur achèvement.


Vendredi 12 mars, tournons nos cœurs vers Dieu en lui confiant l’homme, créé pour aimer et pour servir ses frères.

Chant : Ta nuit sera lumière de midi (Scouarnec/Akepsimas/Studio SM)
Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

Si tu dénoues les liens de servitude,
Si tu libères ton frère enchaîné,
La nuit de ton chemin sera lumière de midi (bis)
Alors, de tes mains,
Pourra naître une source,
La source qui fait vivre la terre de demain,
La source qui fait vivre la terre de Dieu.

Si tu détruis ce qui opprime l’homme,
Si tu relèves ton frère humilié,
La nuit de ton combat sera lumière de midi (bis)
Alors, de ton pas,
Pourra naître une danse
La danse qui invente la terre de demain,
La danse qui invente la terre de Dieu.

Si tu dénonces le mal qui brise l’homme,
Si tu soutiens ton frère abandonné,
La nuit de ton appel sera lumière de midi (bis).
Alors, de tes yeux,
Pourra luire une étoile,
L’étoile qui annonce la terre de demain,
L’étoile qui annonce la terre de Dieu.

Si tu abats les murs entre les hommes,
Si tu pardonnes à ton frère ennemi
La nuit de ta passion sera lumière de midi (bis).
Alors, de ton pain,
Pourra vivre une Église,
L’Église qui rassemble la terre de demain,
L’Église qui rassemble la terre de Dieu.

Vitrail
Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (12, 28b- 34)
En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? »
Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier :
Écoute, Israël :
le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
de tout ton cœur, de toute ton âme,
de tout ton esprit et de toute ta force.
Et voici le second :
Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

Vitrail
Bref commentaire et temps de silence

Pour être unis à Dieu et aimer comme lui, les belles paroles ne suffisent pas. Il faut y joindre des actes, des gestes, une manière de vivre qui soit sincère et fidèle à son Alliance.
Le Carême est le temps du discernement, le temps de faire la vérité en nous-mêmes et devant Dieu.

Dieu nous enseigne le bien, le droit, la justice, le pardon. Et il attend de nous cette attitude digne de sa miséricorde. Aujourd’hui c’est par notre bouche qu’il veut parler aux hommes, c’est par nos mains qu’il veut révéler sa tendresse, c’est par notre généreuse bienveillance qu’il veut consoler ceux qui souffrent.
Ne craignons pas de nous abaisser pour servir nos frères.
Bientôt le Seigneur de Pâques nous relèvera !

Michèle CLAVIER (Docteur en théologie, professeur titulaire de théologie sacramentaire et liturgie à l’Université catholique de Lille. Elle collabore à des revues liturgiques (Prions en Église) et au quotidien La Croix.)

Intercession
Seigneur, nous te présentons nos prières pour tous nos frères humains.

Pour les pardons que nous refusons de donner et pour les gestes d’amour qui restent bloqués au cœur de nos mains fermées.
Nous t’implorons, Seigneur.

Pour les hommes qui ne trouvent pas un sens à l’existence et ne veulent pas ouvrir leurs yeux sur le monde qui les entoure.
Nous t’implorons, Seigneur.

Pour les chrétiens qui laissent dormir leur baptême et qui n’ont plus soif de l’eau vive que tu leur donnes en abondance.
Nous t’implorons, Seigneur.

Pour les hommes, les femmes et les enfants persécutés pour leur fidélité à l’Évangile et pour ceux et celles qui leur portent secours.
Nous t’implorons, Seigneur.

Chant : Ouvre mes yeux Seigneur (Scouarnec/Akepsimas/Studio SM)
Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

Ouvre mes yeux, Seigneur
Aux merveilles de Ton Amour
Je suis l’aveugle sur le chemin
Guéris-moi, je veux te voir,

Ouvre mes mains, Seigneur
Qui se ferment pour tout garder
Le pauvre a faim devant ma maison
Apprends-moi à partager,

Fais que je marche, Seigneur
Aussi dur que soit le chemin
Je veux te suivre jusqu’à la croix
Viens me prendre par la main,

Fais que j’entende, Seigneur
Tous mes frères qui crient vers moi
A leur souffrance et à leurs appels
Que mon cœur ne soit pas sourd,

Garde ma foi, Seigneur
Tant de voix proclament ta mort.
Quand vient le soir et le poids du jour,
O Seigneur reste avec moi.

Conclusion
Seigneur,
Aide-nous à vivre dans la simplicité
de ceux qui savent qu’ils ont tout reçu
et dans la fraternité de ceux qui n’oublient pas
que tous nous sommes invités à prendre part à ta richesse divine
et à ton pouvoir créateur.


Vendredi 5 mars, tournons nos cœurs vers Dieu en lui confiant l’homme, créé pour vivre en relation d’amour avec Dieu.

Prier, c’est être là, être sûr que quelqu’un
n’attend que ma présence pour l’emplir de sa Joie,
n’attend que ma confiance pour se donner à moi.
Mettons-nous en présence de Dieu qui est toujours à nos côtés.

Chant : Pour que l’homme soit un fils (Rimaud/Berthier/Sodec)
Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

Pour que l’homme soit un fils à son image,
Dieu l’a travaillé au souffle de l’Esprit :
Lorsque nous n’avions ni forme ni visage,
Son amour nous voyait libres comme lui.

Nous tenions de Dieu la grâce de la vie,
Nous l’avons tenue captive du péché :
Haine et mort se sont liguées pour l’injustice,
Et la loi de tout amour fut délaissée.

Quand ce fut le jour et l’heure favorable,
Dieu nous a donné Jésus, le Bien-Aimé :
L’arbre de la croix indique le passage
Vers un monde où toute chose est consacrée.

Qui prendra la route vers ces grands espaces ?
Qui prendra Jésus pour Maître et pour ami ?
L’humble serviteur a la plus belle place !
Servir Dieu rend l’homme libre comme lui.


Psaume 1

Heureux est l’homme qui n’entre pas au conseil des méchants,
qui ne suit pas le chemin des pécheurs,
ne siège pas avec ceux qui ricanent,
mais se plaît dans la loi du Seigneur
et murmure sa loi jour et nuit !

Il est comme un arbre planté près d’un ruisseau,
qui donne du fruit en son temps,
et jamais son feuillage ne meurt ;
tout ce qu’il entreprend réussira,
tel n’est pas le sort des méchants.

Mais ils sont comme la paille balayée par le vent :
au jugement, les méchants ne se lèveront pas,
ni les pécheurs au rassemblement des justes.
Le Seigneur connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perdra.

Temps de silence



Intercession

Dieu notre Père, ta Parole a été créatrice. Souvent, nos propres paroles blessent, enferment ou jugent.
Accueille notre prière pour toutes ces situations de nos vies :
Accueille-nous, Seigneur, en ta bonté.

Créateur souverain, tu nous as confié le monde : 
- pour tout progrès, merci ;
- pour toute lâcheté, pardon.

Tu nous as donné des compagnons de travail : 
- pour les secours donnés et reçus, merci ;
- pour les malveillances et les jalousies, pardon.

Tu nous as donné des frères : 
- pour les témoignages d’affection, merci ;
- pour tout manque d’amour, pardon.

Tu nous as donné de rencontrer des inconnus : 
- pour les amitiés qui se sont nouées, merci ;
- pour nos indifférences, pardon.

Chant : Qui donc est Dieu ? (Servel/Rozier/Wackenheim/Mame)
Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ?

Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi, fils de la terre ?
Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ?
Qui donc est Dieu si démuni si grand si vulnérable ?
Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ?

Qui donc est Dieu pour se lier d’amour à part égale ?...
Qui donc est Dieu s’il faut pour le trouver un cœur de pauvre ?...

Qui donc est Dieu, s’il vient à nos côtés prendre nos routes ?...
Qui donc est Dieu, qui vient sans perdre cœur à notre table ?...

Qui donc est Dieu, que nul ne peut aimer s’il n’aime l’homme ?...
Qui donc est Dieu, qu’on peut si fort blesser en blessant l’homme ?...

Qui donc est Dieu, qui tire de sa mort notre naissance ?...
Qui donc est Dieu pour nous ouvrir sa joie et son royaume ?...

Conclusion
Dieu de paix,
même si nous sommes fragiles,
nous voudrions te suivre
sur le chemin qui nous conduit
à aimer comme tu nous aimes.


Vendredi 26 février, tournons nos cœurs vers Dieu en lui confiant l’homme, créé à sa ressemblance, pour la louange.

Chant : Laudato Si, sois loué, Dieu créateur de Patrick RICHARD

Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

Pour le souffle de Dieu qui planait sur les eaux
Dès le commencement
Pour l’astre du matin et pour ceux de la nuit
Fixés au firmament
Pour le feu, la lumière et aussi pour le froid
Pour l’eau et pour le vent... tout nous parle de toi...

Laudato Si, Laudato Si, Laudato Si

Pour tous les océans qui dessinent la terre
Du levant au couchant
Pour la montagne fière, et les vastes vallées
Les forêts et les champs
Pour la fleur en bouton, le jardin qui verdoie
Pour le mil et le blé... tout nous parle de toi.

Pour les bêtes de l’eau, de la terre ou du ciel
Ce grouillement vivant
Pour l’homme et pour la femme que tu fis s’élever
Et pour tous leurs enfants
Quand ils disent l’amour, quand ils tendent les bras
Comme des frères et sœurs, ils nous parlent de toi.

Pour la maison bâtie par les humbles de cœur
Qui abrite chacun
Les artisans de Paix d’une planète bleue
Où tout homme est voisin
Dans l’espoir de ce jour qui bientôt lèvera
Où ici et ailleurs, on te reconnaîtra.

Psaume 8

Ô Seigneur, notre Dieu, qu’il est grand ton nom par toute la terre !

Jusqu’aux cieux, ta splendeur est chantée
par la bouche des enfants, des tout-petits :
rempart que tu opposes à l’adversaire,
où l’ennemi se brise en sa révolte.

A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
la lune et les étoiles que tu fixas,
qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui,
le fils d’un homme, que tu en prennes souci ?

Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu,
le couronnant de gloire et d’honneur ;
tu l’établis sur les œuvres de tes mains,
tu mets toute chose à ses pieds :

Les troupeaux de bœufs et de brebis,
et même les bêtes sauvages,
les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
tout ce qui va son chemin dans les eaux.

O Seigneur, notre Dieu, qu’il est grand ton nom par toute la terre !

Intercession

Dieu de vie, tu as créé tout être humain à ton image et à ta ressemblance. Nous chantons ta louange pour le don de toutes nos différences. Donne-nous le courage de toujours nous opposer à l’injustice, à la haine et à la peur de ceux qui sont différents de nous.
Dieu de paix, Dieu d’amour, en toi notre espérance !

Dieu de vie, tu nous appelles à être louange au milieu de la terre et à nous accueillir les uns, les unes, les autres comme un don de ta grâce. Que ton regard d’amour posé sur chaque personne nous ouvre à nous accueillir réciproquement tels que nous sommes.
Dieu de paix, Dieu d’amour, en toi notre espérance !

Dieu créateur, tu entends la fureur de ta création blessée et les gémissements de celles et ceux qui souffrent déjà du changement climatique. Guide-nous vers des comportements nouveaux et puissions-nous apprendre à vivre dans l’harmonie au sein de ta création.
Dieu de paix, Dieu d’amour, en toi notre espérance !

Dieu d’amour, tu nous appelles à demeurer dans ton amour dans tout ce que nous faisons et disons. Touchés par ta bonté, accorde-nous d’être le reflet de ton amour dans nos maisons et sur nos lieux de travail et d’ouvrir un chemin pour traverser rivalités et tensions.
Dieu de paix, Dieu d’amour, en toi notre espérance !

Chant : Porte ouverte à qui viendra

Retrouvez les paroles de ce chant sous la vidéo.

(Bernard/Grzybowski/Gurdak/Studio SM)

PORTE OUVERTE A QUI VIENDRA,
NOUS VIVRONS TON ÉVANGILE
JÉSUS-CHRIST TU NOUS DIRAS
LE TOUT-AUTRE QUI FAIT VIVRE,
DIEU SOLEIL DE L’AU-DELÀ,
DIEU LUMIÈRE SUR NOS PAS.

Lumière d’un visage
Rayonnant d’humanité,
Présence de l’image
Que Dieu-même a façonnée,
Clarté du Fils de l’homme
Qui nous vient de l’infini,
Lumière au cœur de l’autre,
Bonne Nouvelle aujourd’hui !

Lumière du Royaume
Dans le champ des plus petits,
Bon grain de la Parole
Qui s’éveille et qui mûrit,
Sagesse des plus pauvre
Que l’amour fera grandir,
Lumière au cœur de l’autre,
Bonne Nouvelle aujourd’hui !

Lumière du partage
Dans un monde aux mille faims,
Richesse d’une table
Pour qui cherche un peu de pain,
Amour qui réconforte
L’étranger, le sans-abri,
Lumière au cœur de l’autre,
Bonne Nouvelle aujourd’hui !

Lumière qui révèle
Notre soif du Dieu caché,
Clarté qui nous précède
Aux lointaines Galilée,
Bénie soit ton aurore
Éclairant notre avenir
Lumière au cœur de l’autre,
Bonne Nouvelle aujourd’hui !

Conclusion

Dieu de tous les vivants,
donne-nous de nous abandonner en toi,
dans le silence et dans l’amour.