Message du mercredi 8 avril 2020 aux chrétiens de la rive droite

mercredi 8 avril 2020

Le prix de Jésus ?

30 pièces d’argent, c’est le tarif des grands prêtres pour Judas Iscariote qui doit le leur livrer. Matthieu (26, 14-25) dans l’évangile de ce mercredi nous rapporte ce récit stupéfiant de cette trahison et du prix de Jésus. Dans le Livre de Zacharie, 30 pièces d’argent c’est le tarif d’un esclave... Jésus aurait la valeur de la vie d’un esclave ?

Nous savons qu’il est pas ici question d’un tarif mais avant tout d’une histoire de trahison qui s’inscrit dans le dessein de Dieu.
Jésus est livré au milieu de la communauté de ses disciples.
Jésus est livré et il donne son corps et son sang.
Jésus est livré et institue l’Eucharistie au même moment. Les deux événements sont liés.

"Serait-ce moi ?" demande Judas. Jésus répond comme au Grand Prêtre : "C’est toi-même quoi l’a dit !".

En réalité, la question n’est pas uniquement posée à Judas, nous ne sommes pas que spectateur. Cette question nous est posée à chacun. Nous sommes tous invités à sonder notre propre conscience. Ne suis-je pas auteur moi-même de trahisons ?

Jésus, au milieu de cette tragédie, prononce des paroles inouïes : il bénit, il donne, il rend grâce (lire les versets suivants). Tout péché met à mort le Fils de l’Homme, ce dernier ne cesse, Lui, de donner la vie, sa vie ! Elle déborde !

Alors ne cherchons pas à faire d’estimation en euros à la question du prix de Jésus. La réponse se trouve dans notre propre conversion, dans notre suite du Christ. Qu’est-ce que je donne pour Jésus ? Dans mon coeur, ma vie, mon agenda, mes relations, mes activités...
Le Triduum s’ouvre devant nous, 3 jours à la suite de Jésus dans un contexte particulier.
Faisons en sorte que ce confinement nous aide à suivre le Seigneur jusqu’au tombeau pour goûter la résurrection ensemble dimanche prochain !

Pour nous y aider, l’église Notre-Dame-du-Pré (fleurie) sera désormais ouverte tous les jours (sauf le lundi) de 9h à 19h.

Merci pour votre fidélité à votre site rmouest.fr

Bon Triduum !

Père Christian+

Pour illustrer voici la vidéo du chemin de Pâques, merci à la famille Nory pour ce travail collectif !

Et des conseils des jeunes Pros en colocation sur nos paroisses pour vivre le Triduum. C’est plein de vie !


Message du mardi 7 avril 2020 aux chrétiens de la rive droite
"Tous avaient les yeux fixés sur Jésus"

Le mardi saint c’est traditionnellement la messe Chrismale à 18h30 dans une Cathédrale bien remplie. Les prêtres renouvellent leurs promesses sacerdotales et Mgr Yves Le Saux consacre les saintes huiles qui serviront pour les sacrements de l’année à venir. Tous les diacres avec leurs épouses et les prêtres se retrouvent pour une journée conviviale à la maison St Julien (déjeuner, échanges, vêpres et messe Chrismale). Cette année, ce sera plus simple et par internet pour 99%. Juste une messe à la Cathédrale St Julien, en petit comité, présidée par Mgr Yves Le Saux entouré de ses Vicaires généraux et du clergé de la paroisse. Le virus ne nous empêchera pas de [vivre la messe mais derrière nos écrans sur la chaîne YouTube du diocèse à 18h30.

Prions ensemble pour les vocations sacerdotales. Notre diocèse a besoin de prêtres ! Prions pour nos séminaristes sarthois : Antoine, Damien et Gaël.

"Voulez-vivre plus unis au Seigneur Jésus et chercher à lui ressembler, en renonçant à vous-mêmes et en restant fidèles aux engagements, attachés à notre mission dans l’Église ?"

Telle est une des questions posées aux prêtres sarthois par notre évêque. Merci de prier pour nous, pour que nous cherchions à lui ressembler en ayant les yeux fixés sur Lui ! Merci à mes frères prêtres pour le don d’eux-mêmes ici dans nos quartiers comme fidèles ministres du Christ souverain prêtre : Bruno, Michel, Charles et Henry. Prions pour les jeunes et les familles. Que nos communautés soient porteuses de la joie de devenir prêtre ! Prions pour notre évêque.
En priant ensemble, ayons tous les yeux fixés sur Jésus. C’est lui qui fait notre unité RMouest et diocésaine.

Signe de l’intérêt des uns et des autres pour notre site rmouest en ces jours confinés et donc de la vie de l’Église locale, j’ai reçu ce témoignage d’un pharmacien, Xavier. Après un médecin généraliste tout jeune retraité Dominique, hier, et une infirmière en réanimation au centre Hospitalier, Audrey, la semaine dernière, voici un autre témoin "au front" qui nous livre ses impressions. Merci Xavier. Prions pour les soignants !

"Quelle situation inhabituelle vivons-nous à la pharmacie ! Alors que nos clients viennent pour être rassurés, conseillés, nous nous présentons à eux en camisole : blouse, masque, gants, paroi en plexiglas sur le comptoir et entrée l’un après l’autre à l’officine !

Je constate une inquiétude bien présente chez beaucoup, surtout les plus âgés et les plus fragiles. Le rôle de l’équipe est d’écouter et de rassurer chacun, au comptoir, mais aussi au téléphone, car les appels se multiplient, comme les livraisons à domicile qui augmentent pour nos aînés. L’isolement de certains et l’éloignement de leur famille font naître ce besoin accru d’échanges avec nous, qui sommes parfois leurs seuls interlocuteurs de la journée.

Souvent, en confiant mes clients au Seigneur, lors de notre prière conjugale matinale, avec mon épouse, je pense particulièrement à ceux qui souffrent dans la solitude, en silence, terrés à leur domicile, par peur du virus ou de tout porteur éventuel ! Et là, je me dis qu’une parole, un appel bienveillant, un geste d’entraide, une attention, tout particulièrement en ces temps troublés, peut apporter un instant de lumière et de réconfort.

Souhaitons que ces attentions aux autres, et ces paroles ne disparaissent pas lorsque chacun aura repris une vie normale. Je confie au Seigneur cette période et son lendemain."

Xavier

Clémence, dont la maman est infirmière en réanimation à l’hôpital, qui participe au catéchisme sur St Liboire, a réalisé le week-end dernier avec sa famille cette vidéo qui m’a beaucoup touchée. Elle vaut tous les discours sur la semaine sainte. A voir par les petits et les grands ! Merci Clémence.

L’église Notre-Dame du Pré sera ouverte tous les jours du mardi au dimanche (9h-19h).

Prions les uns pour les autres, que Dieu vous garde et vous bénisse !

Père Christian +


Message du lundi 6 avril 2020 aux chrétiens de la rive droite
Un médecin diacre nous accompagne pour ce lundi saint. Merci à Dominique Pierre de nous accompagner en ce deuxième jour de la semaine sainte. Prions pour les médecins, les infirmiers et infirmières, les aides-soignantes et toutes les personnes de bonne volonté qui accompagnent les malades.

Cher(e)s Ami(e)s,
nous sommes depuis hier entré dans la semaine sainte.
Nous allons vivre cette semaine chez nous, confinés, un peu comme les apôtres après la mort de Jésus, avant la pentecôte. Chaque jour sont redits les 5 gestes barrière à respecter face au mal qui frappe l’humanité.
Reprenons ces cinq gestes barrière :

1°) la PRÉVENTION : Restez chez vous.
Ça tombe bien, toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. En fait la prière en famille c’est super aussi. Mais quelle prière, y aurait-il des recettes.
Je vous propose cette vidéo d’un dominicain vivant à Zurich :
vidéo :

2°) Les MAINS. Levez-les souvent.
Hé oui, nous sommes invités à lever les mains pour te louer, Seigneur, te louer pour ta création, pour l’amour infini que tu manifestes par ton fils Jésus, que nous célébrons toute cette semaine, pour tous les gestes d’amour, d’entraide, de fraternité que tu suscites en nous chaque jour, en particulier au sein de nos familles confinées.

3°) Le COUDE. Toussez dans son coude.

Oui, nous chrétiens nous toussons souvent quand nous osons prendre conscience de nos péchés.
Pourquoi tu tousses ?
Parce que j’ai péché contre le Ciel et contre Toi, Seigneur. J’implore ta miséricorde.
Je viens te demander pardon en te suppliant avec ce beau psaume (50) de David :

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

Crée en moi un coeur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.

Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.
Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.

Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.
Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.

Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.
Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.

Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ;
tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un coeur brisé et broyé.

Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
Alors tu accepteras de justes sacrifices, oblations et holocaustes ;
alors on offrira des taureaux sur ton autel.

4°) Le VISAGE. Évitez de le toucher.
Je ne peux pas toucher ton visage Seigneur Jésus, mais je contemple douloureusement ton visage de crucifié.
Je peux revivre chez moi, dans mon logement ou dans mon jardin, ton chemin de croix.
Revivre ces moment où tu t’es entièrement donné pour nous, par amour, voir combien tu m’aimes me redonne du courage, de la force et de l’espérance. Je te le dis avec ce psaume (26) de la prière des heures de ce jour :

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ?

Si des méchants s’avancent contre moi pour me déchirer,
ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires, qui perdent pied et succombent.

Qu’une armée se déploie devant moi, mon cœur est sans crainte ;
que la bataille s’engage contre moi, je garde confiance.

J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche :
habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie,
pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m’attacher à son temple.

Oui, il me réserve un lieu sûr au jour du malheur ;
il me cache au plus secret de sa tente, il m’élève sur le roc.

Maintenant je relève la tête devant mes ennemis.
J’irai célébrer dans sa tente le sacrifice d’ovation ;
je chanterai, je fêterai le Seigneur.

Écoute, Seigneur, je t’appelle ! Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m’a redit ta parole : « Cherchez ma face. »

C’est ta face, Seigneur, que je cherche : ne me cache pas ta face.
N’écarte pas ton serviteur avec colère : tu restes mon secours.
Ne me laisse pas, ne m’abandonne pas, Dieu, mon salut !

Mon père et ma mère m’abandonnent ; le Seigneur me reçoit.
Enseigne-moi ton chemin, Seigneur,
conduis-moi par des routes sûres, malgré ceux qui me guettent.

Ne me livre pas à la merci de l’adversaire :
contre moi se sont levés de faux témoins qui soufflent la violence.

Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur. »

5°) La DISTANCE.
Il est important de garder la bonne distance avec le Christ.
La bonne distance, c’est peut être aujourd’hui celle de Marie, sœur de Marthe, qui dans l’évangile du jour (Jn 12, 1-11) est venue au cours du repas verser un parfum précieux sur les pieds du Seigneur.

Seigneur je viens à mon tour verser sur tes pieds du parfum. Ce n’est peut-être pas extraordinaire comme parfum, mais c’est ce que j’ai de mieux pour Toi aujourd’hui :
le parfum de l’amitié partagée, du souci des autres pendant toutes ces journées, des gestes de solidarité, de prises de nouvelles et de soutien des uns et des autres, de la tendresse des parents et des enfants, du pardon de toutes ces petites offenses quotidiennes qui énervent, du courage de ceux qui travaillent.
Merci Seigneur d’accepter cette offrande.
Oui,
Seigneur tu es ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ?


Retrouvez toutes les vidéos confinées ici
https://www.youtube.com/channel/UCvWQATqvbmCxD4L19_SKgJg


Les vidéos sont généralement sous-titrées : cliquer en bas à droite de la vidéo sur l’icône texte, comme ceci :

PNG - 168.5 ko
Comment sous-titrer une vidéo

Documents joints

Prière universelle du dimanche 4 avril 2020 - (...)
Prière universelle du dimanche 4 avril 2020 - (...)