Que retenir de ce 1er week-end du Synode ?

mardi 20 novembre 2018

Vos délégués du Synode vous partagent leurs expériences de ces deux jours de Synode. Un week-end qui a débuté sur un long temps de prière, une procession avec la litanie des saints puis un travail en 8 forums sur les remontées des équipes synodales. Le tout rythmé par des interventions du Père Frédéric Louzeau, théologien qui accompagne la démarche diocésaine. Dimanche messe présidée par Mgr Yves Le Saux, puis remontée des travaux des Forums. Le travail continue... merci de votre prière et merci aux organisateurs !

JPEG - 216 ko
Temps d’accueil convivial

Laurence nous fait partager ses impressions après cette première journée

Belle journée commencée en vélo par un beau temps frais, lumineux le long de la rivière, dans une ville déserte (pas de gilets jaunes). Quel contraste avec la maison St Julien bruissante de l’arrivée des délégués, prêtres et cette chaleur dans l’atrium. Après le temps de prière, nous allons rejoindre notre groupe (pour ma part, le forum 1 : la paroisse est présence ecclésiale) : des têtes connues comme le Père Bailly, le Père Cadeau ! Belles discussions et le temps passe trop vite. Comment résumer en 4 minutes ce qu’on a dit sur le territoire ? un challenge pour demain. Avec l’Esprit Saint !

JPEG - 225.3 ko
Accueil des délégués synodaux

Emmanuel évoque la joie à l’œuvre dans l’Église

La liturgie d’entrée en synode vécue samedi matin a été un temps marquant. La litanie des Saints en procession avec toute l’assemblée m’a fait goûter à la communion entre l’Église militante et l’Église du ciel.
J’ai été marqué par la diversité de notre église de Sarthe. Ce premier week-end eut pour thème "Les joies dans nos communautés paroissiales".
Ces deux jours m’ont permis d’apprendre à m’émerveiller de toutes les joies vécues en paroisse et remontées par les équipes synodales.

JPEG - 284.9 ko
Procession

Pour Annie, le synode s’inscrit dans l’Histoire de l’Église

L’assemblée synodale a débuté par un temps de récollection (textes choisis de l’Évangile et chants) qui nous a permis de prendre conscience que nous faisions partie d’une Église universelle en marche à la suite du Christ.
Poussée par l’Esprit Saint, elle a traversé 20 siècles. À nous de nous laisser pousser par l’Esprit Saint afin de continuer cette marche.
Puis en forum de 35 et en assemblées plénières, relisant les remontées des équipes synodales, nous avons partagé notre joie de témoigner, de célébrer, de transmettre…..de montrer…. la lumière du Christ à nos contemporains.

JPEG - 227.1 ko
Procession

Tanneguy souligne la richesse de ce qui se vit en Sarthe

Un week-end très rythmé (9H30 16H30 x 2 avec horaires tenus !), des pauses, des repas et notre "forum" (groupe thématique de 35) qui sont autant d’occasion d’échanges très "lumineux" sur les vies données, les expériences personnelles de chacun.
Une liturgie d’entrée en assemblée synodale (le synode a commencé à la St Julien dernière) avec procession de toute notre assemblée (290 dont 60 prêtres).
Richesse de se mettre tout de suite dans le "bain" de l’unité de la prière commune pour demander tout à l’Esprit Saint.
Nous avons tenté de faire vivre une partie de "la joie de l’évangile" (la joie de voir les dons, les fruits..) en nous écoutant avec bienveillance et émotions sur les joies vécues (le regard positif !) dans nos paroisses. Notre église de Sarthe est riche de diversités apostoliques et priantes variées dont nous devons nous réjouir des synthèses de vos remontées d’équipes, et nous en avons trouver encore d’autres !

JPEG - 189.7 ko
Temps de prière

Louise relate la qualité des échanges et enseignements

J’ai trouvé cette première assemblée vraiment intéressante, très bien organisée. Le forum qui m’a été attribué était celui sur la croissance de la vie chrétienne. Nous avons donc réfléchi sur les joies qui constituaient l’Église d’aujourd’hui. Mais avant de commencer vraiment nos réflexions, nous nous sommes posés une grande question : Pour moi, qui est Jésus ? Les réponses se sont appuyées sur l’Évangile selon Saint Matthieu : Pour vous, qui suis-je ? En groupes d’une dizaine de personnes, nous avons commencé à partager.
Au fil de nos échanges est apparu que le Christ avait une relation différente avec chacun de nous, mais que c’était le même amour qui nous unissait à Lui. Puis, en entrant dans le vif du sujet, nous nous sommes aperçus que l’accueil d’un catéchumène était toujours une immense joie, car l’Église est comme une Mère qui se réjouit d’accueillir un nouvel enfant tout en faisant grandir les autres.
Nous avons également reçu plusieurs enseignements du père Frédéric Louzeau, mais c’est celui du dimanche matin qui m’a le plus marquée. Il nous a livré les 4 grands défis d’aujourd’hui, c’est-à-dire la raison, la famille, la mondialisation ainsi que le cri de la Terre et des Pauvres. Cet enseignement a été reçu comme une parole simple et vraie sur des réalités graves. Certes, ces véritables défis de société peuvent paraître effrayants, mais nous pouvons avoir la certitude que Jésus marchera toujours à nos côtés, et que nous n’avons rien à craindre !
Dans mon forum, nous n’étions que deux jeunes, mais j’ai vraiment senti que les autres membres du groupe donnaient une vraie importance à notre parole, qu’ils nous consultaient fréquemment, bref, qu’ils étaient bienveillants, et c’était vraiment super !

JPEG - 180.5 ko
L’assemblée des délégués synodaux

C’est en chanson que Magali revient sur ce qui a été vécu ce week-end

« Criez de joie, Christ est ressuscité !
Il nous envoie annoncer la vérité !
Criez de joie, brûlez de son amour,
Car il est là, avec nous pour toujours ! »

Ce refrain qui nous a accompagné aujourd’hui contient l’essentiel de ce que j’ai vécu (nous avons vécu) pendant ce premier week-end synodal.
Le diocèse s’est mis en marche il y a dix mois à l’appel de notre évêque pour se poser la question « quelles communautés paroissiales pour aujourd’hui ? ». Répartis en huit forums (« la paroisse est présence ecclésiale sur le territoire, lieu d’écoute de la Parole, de la croissance de la vie chrétienne, du dialogue, de l’annonce, de la charité généreuse, de l’adoration et de la célébration » Pape François, La Joie de l’Évangile n°28), nous avons reçu pendant ces deux jours les joies que les 490 équipes synodales ont fait remonter à la fin de chacune de leurs rencontres. Les grands défis d’aujourd’hui peuvent nous faire peur (la place de la raison, la famille, la mondialisation, le cri de la Terre et des pauvres), mais nous avons commencé par louer le Seigneur. Toutes ces joies venues des quatre coins du diocèse nous montrent que les chrétiens sont déjà en marche : les demandes de sacrements et les équipes qui les accompagnent, les groupes de réflexions, les temps conviviaux, la présence auprès des malades, la place des jeunes dans nos communautés... Dans ces joies, nous pouvons voir la présence du Christ.
« Les soixante-douze disciples revinrent tout joyeux » Lc 10, 17

JPEG - 176.7 ko
des délégués attentifs

Une joie contagieuse pour Margot !

Cette première assemblée synodale est marquée par le signe de la joie et de l’émerveillement : nous avons regardé l’Église de Sarthe avec émerveillement et nous avons vu sa Gloire.
Au cours de ces deux journées, Dieu m’a donné la joie de la mission et je prends la mesure de la responsabilité d’être un disciple-missionnaire. C’est Lui qui m’appelle à travailler à sa vigne. Il me donne à observer le beau, Il me demande de me laisser émerveiller par notre Église. Il me demande d’ancrer cette Bonne Nouvelle dans les réalités de notre monde actuel tout en faisant face aux défis majeurs de notre société.

L’exercice spirituel de l’émerveillement est difficile, je n’y suis pas habituée. Pour y parvenir, nous avons invoqué l’Esprit Saint à différentes reprises au cours de cette première assemblée synodale. Les temps de prières et de contemplation sont profonds et recueillis. Je suis marquée par la procession d’accueil en suivant la croix, l’invocation des Saints, l’évocation des Saintes écritures. C’est une véritable communion qui s’établit entre les membres. Nous entrons ensemble sur un chemin de conversion.
Les enseignements du Père Louzeau sur la synodalité, ou le « comment marcher ensemble », nous permettent de nous soumettre au travail de groupes. « Écouter avec humilité et accueillir ce que disent mes frères ». Je participe à la réflexion sur la paroisse comme lieu de célébration. Après de riches échanges sur les joies rencontrées dans nos paroisses, nous concluons nos travaux avec le Psaume 51(50) « Rend-nous la joie d’être sauvé ». La beauté des célébrations rend compte de cette espérance. Toute notre vie est célébration.
Monseigneur Le Saux nous questionne sur nos communautés paroissiales, il accepte de se mettre à notre écoute. Il nous demande de le faire en nous comportant en frères et nous rappelle qu’à la fin des temps, nous serons jugés sur notre charité.

JPEG - 161.5 ko
Remontée des travaux

Jérôme nous parle du cheminement sur lequel s’inscrit l’Église de Sarthe

En ce premier week-end d’assemblée, nous avons tenté de discerner, au fil des remontés des équipes synodales, les sources de la joie, de faire Église et d’être chrétien au cœur de nos paroisses. A petite touches d’humanité, nous avons brossé le tableau des joies, des bonheurs et des accomplissements, des choses les plus simples, les plus humbles, les plus fragiles aux élans les plus spirituels.
Face aux défis d‘une l’église à l’épreuve de la post modernité, aux failles et aux fractures de notre temps, nous avons senti, en forum, en assemblée ou dans la prière, par le dialogue, la réflexion et l’écoute attentionnée, pousser les ailes de l’espoir authentique et la conscience de ce formidable potentiel de nos paroisses. En route pour la joie !

JPEG - 62.7 ko
Eucharistie

Denis, délégué des mouvements et association de fidèles, relève que les propositions des équipes synodales sont bien présentes.

L’assemblée synodale, nombreuse, rassemble des membres de divers horizons. La réflexion est faite en forum puis groupe de 8 à 10 personnes avec des remontées en assemblées plénières (presque 300 personnes). La Synodalité nous est présentée en assemblée plénière par le Père Louzeau puis la Bonne Nouvelle à la rencontre des défis de notre société française ou l’Église doit apporter de l’Espérance. "Le Christ est présent parmi nous, il nous accompagne".
La première session abordait ce qui est vécu dans la joie dans les paroisses.
Le Père Louzeau nous invite à relire les deux premiers chapitres de "La joie de l’Évangile" avant la deuxième session.

JPEG - 53.8 ko
Eucharistie

Pour Guillaume, jeune confirmé de la Pentecôte 2018, la JOIE est moteur de notre Église

Après une entrée en Synode marquée par un grand et beau temps de partage fraternel dans la liturgie et la prière, nous avons échangé, partagé, en plusieurs forums sur les JOIES remontées pas l’ensemble des équipes synodales.
Les temps d’enseignements proposés par le Père Louzeau nous poussent à relever des défis ( la raison humaine / la famille / la mondialisation / « le cri de la terre de la terre et des pauvres ») pour nos communautés. Jésus et l’Esprit Saint nous guident sur ce chemin. La charité Généreuse (thème du forum) n’est-elle pas porteuse de JOIE pour relever ces défis dans une société de plus en plus « liquide » en plein bouleversement ?
A travers nos différences et diversités, l’Église de Sarthe, en réponse à l’appel de notre Évêque, chemine et discerne dans la JOIE du Mystère de L’ÉGLISE.

JPEG - 52.7 ko
les scouts dressent la table

Mickaël, délégué de son ancienne paroisse de Beaumont Sur Sarthe, aujourd’hui résidant au presbytère de St Liboire, s’est senti comme en famille

Quelle joie pour un nouveau baptisé de participer à un tel évènement : pouvoir œuvrer pour l’Église. Je m’attendais à avoir un week-end studieux et ce fut le cas. Ce fut également un week-end riche en enseignements avec notamment l’intervention du père LOUZEAU qui m’a interpellé. La mixité des individus, de leurs façons de vivre leur foi permet différents angles d’approche sur les thèmes abordés. J’ai bien entendu retrouvé des amis mais j’ai également rencontré d’autres personnes qui apportent leur pierre à l’édifice, avec une vision différente de la mienne et cela me grandit dans ma foi car il me faut écouter et comprendre. J’ai été ravi, sincèrement, d’entendre que la quasi-totalité des forums avaient mentionné le bonheur d’accueillir des catéchumènes.

Quelles communautés paroissiales pour aujourd’hui, pour demain ? Voici une question pertinente et nous nous sommes réunis pour la 1ère fois ce week-end pour travailler ce sujet. Comme l’a si bien dit le père LOUZEAU, la société a changé et il nous faut comprendre, intégrer ces changements.
Ce week-end était pour moi un week-end en famille, ma famille chrétienne, ma famille catho, avec ses diversités, ses faiblesses aussi mais avec cette envie d’aller de l’avant et de faire découvrir que vivre par le Christ est un bonheur sans limite.
Merci à notre évêque pour cette initiative, merci à tous ceux qui ont œuvré et qui œuvrent encore pour ce synode. A nous maintenant !

JPEG - 36.9 ko
table pour le repas

Intervention du Père Louzeau :